René GRATREAUX

La plupart des histoires que je vous raconte, mentionnent en «  sources » René GRATREAUX, si les Charnysiens de longue date s’en souviennent encore, il est temps que je lui rende hommage en le présentant à tous les autres.

Né en 1909 et décédé en 2003 à CHARNY.

Il fût tour à tour : enseignant, résistant, chevalier dans l'Ordre du Mérite, Officier des palmes académiques, Directeur de l'Ecole élémentaire de Dommary Baroncourt, Maire de Charny durant 18ans, Maire honoraire de Charny, et créateur de l'Association Sportive et Culturelle de Charny.

Lors de la première guerre mondiale il est prisonnier en Allemagne à Colditz. Pour combattre l'inactivité, il apprend le latin, s'adonne à la peinture et au handball. Plus tard, il écrira un livre sur cet épisode de sa vie.

A la retraite, il s'installe Rue des Champs à CHARNY avec son épouse Antoinette et fut Maire de la Commune de 1965 à 1983 ayant eu pour Adjoint Maurice RENAUX Jean SPITZ puis Paul PIERRET 2°Adjoint en 1977 qui lui succéda.

A l'origine de la construction du terrain de camping en 1965, il se bat pour une salle des sports à CHARNY, arguant de la position de la Commune Chef lieu de canton.

Hommage lui a été rendu en 2008 par la Communauté de Commune de Charny sur Meuse en baptisant le gymnase " René GRATREAUX".

En 2002, il avait alors 96ans, le Comité des Fêtes sous la Présidence de Noëlle PANARD, a organisé en Mairie une belle exposition de 80 de ses toiles, peintures et aquarelles. Le lendemain il était venu raconter "sa" guerre aux enfants de l'école élémentaire. 

Passionné de sa commune, puisant dans les ouvrages anciens et les vieux papiers, il rédige régulièrement des bulletins "ancêtres de notre Fil des Mots", retraçant non seulement l’histoire du village mais aussi de ses habitants au fil des siècles. C’est là dans ses archives, que je puise à l’envie mes idées d’articles.
Merci Mr René GRATREAUX.