Statue de la Vierge

La Vierge de Charny

La vierge actuelle de Charny fut longtemps mal aimée parce qu’usurpatrice.
 
La première, de style roman datait de la fin du XII siècle, et avait subi de nombreuses modifications en 1620, 1788 et 1868. On vénérait à Charny une très ancienne vierge en bois tenant l’enfant Jésus sur ses genoux.
                                                                                   

          Cette statue a sa légende:

 
Lors de la tourmente révolutionnaire, Louis PERIDON ex sergent de la Prévôté de Charny devint procureur de la Commune, il terrorisait les habitants par ses perquisitions, dénonciations et réquisitions arbitraires.
Malgré l’opposition du Maire Nicolas TROUSLARD, Louis PERIDON fit fermer l’église le 1er frimaire de l’an II et enlever tous les linges et objets du culte, brûler les statues et démolir le maître autel.
Une jeune fille nommée COLIN parvint à sauver la statue de la vierge et la cacha chez elle.
 
Après la Terreur,  la vierge fut réinstallée glorieusement dans l’église et y resta jusqu’à ce que le prêtre réfractaire MOREL juge à propos de la remplacer par une autre statue de bois également mais nettement moins belle.

Le mécontentement fut général car l’ancienne vierge en bois était l’objet d’une grande vénération des charnysiens qui la portait solennellement en procession à la fête de l’Assomption.

Personne ne l’a plus jamais revue.

Dans les décombres d’après guerre, le Chanoine BONNE curé de BRAS et CHARNY a retrouvé la statue mise en place par l’Abbé MOREL,miraculeusement épargnée par les bombes.

A la reconstruction de l’église en 1924, on l’a remise à sa place et elle n’en a plus bougé depuis.

Allez la contempler, elle fascine les fidèles par son étrange regard,  un peu triste peut-être d’avoir été longtemps mal aimée parce que  » usurpatrice » .