Site officiel de la mairie de Charny-sur-Meuse
Site officiel de la mairie de Charny-sur-Meuse
Site officiel de la mairie de Charny-sur-Meuse
Site officiel de la mairie de Charny-sur-Meuse
Site officiel de la mairie de Charny-sur-Meuse
Site officiel de la mairie de Charny-sur-Meuse
Historique du Village

HISTORIQUE DU VILLAGE

population 2020 540 habitants

Charny en latin CARNACIUM en patois CHARNAYE en celtiue CAR ou COR  de l'hébreu KELEN signifie une corne, le sommet d'un angle et AC veut dire rivière

le CAR en AC serait donc le village à l'angle des collines qui se joignent sur l'eau.

A l'origine les habitants payaient un impôt de charnage pour les troupeaux.

La terre de charny fût dit-on donnée aux Evêques de VERDUN par le Roi CHILDEBERT II en souvenir de l'hospitalité généreuse qui lui fut offerte à VERDUN au V° siècle.

L'église du village, paroisse de Saint Loup fût ajoutée par l'Evêque ARNOUL en 1174.

Charny eut un château fort, propriété de l'Evêché de Verdun, occupé par les Ducs de BAR qui se le disputèrent au fil des siècles. Il n'en reste rien aujourd'hui, que quelques boulets dans une propriété privée, sur son emplacement.

A 2kms sur le route de Thierville, on trouve la ferme de Villers les Moines, anccienne propriété de l'Abbaye de SAINT PAUL de VERDUN ordre des prémontrés.

De 1914 à 1916, les troupes en poste à CHARNY, jusqu'à l'évacuation de la population.

Le 16 février 1916, situé dans la zone de la Grande Bataille de VERDUN, CHARNY est détruit à 90% par les bombardements. Les habitants y reviennent en 1919.

Le fort de CHARNY est construit en 1887 à 1km au sud ouest sur une colline isolée, puis bétonné et modernisé à partir de 1902. Dès le 25 février 1916 le fort est soumis à des bombardements quasi quotidiens. C'est une propriété privée aujourd'hui.

A 3km, on aperçoit le fort de VACHERAUVILLE, dernier fort français en construction à la veille de la Grande Guerre il a été bétonné du premier jet.  Actif tout au long de la bataille de VERDUN, il réagit violement et utilement. En deux ans il reçoit quelques 7950 obus de calibres divers et pour autant il représenta en permancence un obstacle sérieux pour l'adversaire.

Le Poste de Belle épine ouvrage maçonné de 1883 a eu lui aussi son lot de bombardement. Toujours debout, il disparait petit à petit sous la végétation.

On peut dire que les futurs ouvrages de la ligne MAGINOT trouvent naissance à CHARNY.

CHARNY village détruit, reconstruit par la volonté de ses habitants est décoré de la Croix de Guerre en mars 1921.

" cité à l'ordre de l'armée " Charny située dans la zone de la Grande bataille dont VERDUN était l'enjeu, a été soumise à de fréquents et violents bomnardements qui l'ont entièrement détruite. Par son glorieux sacrifice, a bien mérité du pays".

Le 24 février 1922 CHARNY devient CHARNY SUR MEUSE.